EPI : L’ELECTROLYSE PERCUTANEE INTRA-TISSULAIRE

 


L’électrolyse percutanée intra-tissulaire (EPI®) est une technique kinésithérapique qui utilise un courant galvanique à travers une aiguille d’acupuncture produisant une réaction inflammatoire locale, en conséquence de la lyse et destruction du tissu lésé et fibrosé permettant ainsi la régénération tissulaire du tendon, ligament, muscle etc. C’est une technique peu invasive et qui peut être écho-dirigée produisant une réaction électrolitique mais également une réaction biochimique et moléculaire importante, vu qu’elle modifie le Ph du tissu lésé, augmente la pression en oxygène, et rétablit l’homéostasie du tendon de manière immédiate. Cette technique développée par le kinésithérapeute espagnol José Manuel Sanchez Ibanez en 2000, est très utilisée dans le monde entier, dans à peu prés 40 pays principalement dans le sport de haut niveau.
EPI : L’ELECTROLYSE PERCUTANEE INTRA-TISSULAIRE


Pourquoi utiliser l’EPI ?

  • C’est un traitement sur la zone lésée que l’on peut localiser facilement à partir de l’échographie.
  • Elle permet de déclencher la régénération des fibres de collagène.
  • Produit des modifications structurelles mécano-biologiques immédiates des tissus mous.
  • Son efficacité est supérieure à d’autres techniques conventionnelles telles que ultrasons, laser, Cyriax, ondes de chocs ou médicaments, infiltrations ou intervention chirurgicale.
  • C’est une technique pour le traitement des pathologies chroniques telles que les tendinopathies, ou les lésions myo-aponévrotiques.
  • Le taux de rechute est très faible.
EPI : L’ELECTROLYSE PERCUTANEE INTRA-TISSULAIRE


EPI : L’ELECTROLYSE PERCUTANEE INTRA-TISSULAIRE
Séance d’EPI écho-guidée sur une aponévrosite plantaire.

Après cette présentation de la technique, analysons les dernières études récentes réalisées dans ce domaine.
Voici deux études réalisées dont les conclusions ont été présentées lors du Second Congrés International sur la Tendinopathie  de Vancouver en 2012:

  • la première étude a analysé l’efficacité de l’EPI écho-guidée pour le traitement des tendinopathies patellaires chez des footballeurs entre janvier et Décembre 2011. Vingt-trois joueurs masculins ont été divisés en deux groupes : Groupe 1 (n=12) de mauvais pronostic d’après l’échelle VISA-P  < 50 et Groupe 2 (n=11) de bon pronostic VISA-P > 50 Un courant de 3mA a été appliqué pendant 45 secondes guidé par échographie.  On a retrouvé une amélioration du score VISA-P chez 91,7% des sujets et le traitement avec EPI permettrait d’éviter l’intervention chirurgicale pour un stade 3 classification de blazina. Au vue de l’évolution des symptômes des entésopathies patellaires chez les footballeurs le traitement par EPI échoguidée semble un outil efficace.
  • la seconde étude sur l’effet à court et long-terme de l’EPI dans le traitement des tennis elbow chroniques, a été réalisée sur 36 sujets (hommes et femmes, moyenne d’âge 38 ans). Un protocole combinant EPI (1 séance par semaine), travail excentrique + étirements (2 séances par jour), ainsi que paracétamol et cryothérapie, a diminué la douleur avec un score sur l’échelle visuelle analogique inférieur à 2 chez 80,5% des patients, et 86,2% ont obtenu un test de Cozen et Thomson négatifs. De plus, 40% ont obtenu une amélioration fonctionnelle. Quant aux effets à court terme (6 semaines), on a obtenu une néo-vascularisation, et sur le long-terme (6 mois), une modification de la structure tendineuse ainsi qu’une zone hypoéchogène.

Enfin, une étude de suivi pendant 10 ans sur l’efficacité d’un protocole EPI écho-guidée associé à un protocole excentrique pour les tendinopathies patellaires, a été effectuée sur 40 sujets. La douleur et la fonction ont été analysées grâce au score VISA-P, score Teguer au bout de 3mois, 2 ans, 5 ans et 10 ans.

On a retrouvé un score VISA-P > 80 points, une amélioration fonctionnelle du genou, une reprise rapide de l’activité après seulement quelques séances, sans rechute à long-terme.


EPI : L’ELECTROLYSE PERCUTANEE INTRA-TISSULAIRE

Tableau 2 : Evolution du Score VISA-P et Tegner pendant 10 ans.

EPI : L’ELECTROLYSE PERCUTANEE INTRA-TISSULAIRE


Toutes ces données scientifiques laissent envisager de prochaines études sur d’autres pathologies ciblées telles que les lésions myo-aponévrotiques par exemple. Mais force est de constater que l’EPI semble un outil efficace pour le traitement des tendinopathies chroniques (patellaires et tennis elbow principalement), comme toute autre technique, on ne devra pas s’en servir comme une recette miracle unique, isolée, mais intégrée à un protocole parmi d’autres techniques complémentaires.

Cependant l’EPI n’est pas autorisée pour l’instant en France pour les masseurs-kinésithérapeutes, tout comme le dry needling, l’acupuncture ou la mésothérapie (le kinésithérapeute ne peut traverser la barrière cutanée).

Article écrit par Jérémy Da Silva.

BIBLIOGRAPHIE
1- EFFECTIVENESS OF ULTRASOUND-GUIDED PERCUTANEOUS ELECTROLYSIS INTRATENDON (EPI) IN THE TREATMENT OF INSERTIONAL PATELLAR TENDINOPATHY IN SOCCER PLAYERS
J M Sánchez-Ibáñez1,2,3, R Alves1, F Polidori1, F Valera2, F Minaya2, S Valles-Martí3, L Baños4
Br J Sports Med 2013;47:e2 doi:10.1136/bjsports-2013-092459.24.

2- SHORT-TERM AND LONG-TERM OUTCOMES OF ELECTROLYSIS PERCUTANEOUS INTRATISSUE (EPI) IN CHRONIC LATERAL ELBOW EPICONDYLITIS
F Valera-Garrido1, F Minaya-Muñoz1, J M Sánchez-Ibáñez2, F Medina-Mirapeix3, F Polidori2
Br J Sports Med 2013;47:e2 doi:10.1136/bjsports-2013-092459.38.

3- 1 Clinical Results After EPI® and Eccentric Exercise in Patellar Tendinopathy at 10 Years Follow-Up
Ferran Abat1, Pablo-Eduardo Gelber2,3, Fernando Polidori1, Joan-Carles Monllau3,4, Jose-Manuel Sánchez1
Br J Sports Med 2014;48:A1 doi:10.1136/bjsports-2014-094114.1.